Notre retraite : c’est à quel âge ?

Mauvaise surprise pour nos retraites ! Alors même que celles-ci n’ont fait l’objet d’aucune revalorisation depuis 2 ans (avril 2013), le gel des pensions pourrait être prolongé.

A la suite de l’ensemble des modifications apportées par le législateur, il me semble nécessaire de faire un point sur l’âge auquel nous pourrons prétendre partir en retraite.

Il n’y a pas un âge mais des âges pour la retraite !

L’âge légal est désormais fixé à 62 ans pour les générations nées à compter de 1955, toutefois, vous pourrez partir à la retraite dès l’âge de 60 ans, si vous êtes né avant le 1er juillet 1951.

Le tableau ci-dessous reprend l’âge légal et l’âge du taux plein pour les régimes de base :

Date de naissance Âge légal Âge du taux plein automatique
Avant le 01-07-1951 60 ans 65 ans
Deuxième semestre 1951 60 ans et 4 mois 65 ans et 4 mois
1952 60 ans et 9 mois 65 ans et 9 mois
1953 61 ans et 2 mois 66 ans et 2 mois
1954 61 ans et 7 mois 66 ans et 7 mois
1955 ou après 62 ans 67 ans

 Né en 1955, la retraite à taux plein suppose avoir cotisé 166 trimestres ; c’est l’année de naissance qui détermine le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein

Le tableau ci-dessous reprend les conditions de nombre de trimestres pour une retraite sans décote :

Année de naissance Trimestres à valider Année de naissance Trimestres à valider
1949 161 trimestres 1958 à 1960 167 trimestres
1950 162 trimestres 1961 à 1963 168 trimestres
1951 163 trimestres 1964 à 1966 169 trimestres
1952 164 trimestres 1967 à 1969 170 trimestres
1953 et 1954 165 trimestres 1970 à 1972 171 trimestres
1955 à 1957 166 trimestres 1973 et et après 172 trimestres

 Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen !

Ainsi, si nous demandons la liquidation de la pension avant l’âge du taux plein sans décote (tableau ci-dessus), mais à partir de l’âge légal (1er tableau), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.

La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

  •  soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
  •  soit par rapport à la durée requise pour le taux plein. C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.

Le tableau ci-après reprend les coefficients de minoration par trimestre manquant par année de naissance :

Année de naissance Coefficient de minoration du taux plein
1950 1,625 %
1951 1,5 %
1952 1,375 %
1953 et après 1,25 %

Remarque pratique : un départ à la retraite anticipée est également possible dès l’âge de 60 ans, pour carrière longue, dans les conditions suivantes :

  • vous justifiez d’une durée d’assurance cotisée qui varie selon votre date de naissance,
  • et vous justifiez d’une durée d’assurance de 5 trimestres minimum à la fin de l’année de vos 20 ans (ou 4 trimestres dans l’année des 20 ans si vous êtes né au cours du dernier trimestre).

Vous pouvez également partir à la retraite dès l’âge de 60 ans (quelle que soit votre date de naissance) si vous justifiez d’une incapacité permanente d’au moins 10% liée à la pénibilité du travail, sous conditions.

 

Laurent Lhermenier

Après une dizaine d’années de consulting dans les services financiers, Laurent s’oriente vers la gestion patrimoniale. Devant la difficulté à accéder à une information claire et pertinente, il décide de créer Le Blog Patrimonial pour partager et échanger autour de la gestion patrimoniale.

Laurent est notamment diplômé du D.U. de Clermont-Ferrand (Expert en Gestion de Patrimoine) et du CESA MMP H.E.C

« »