Retraite : zoom sur les pensions de réversion

La pension de réversion correspond à une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l’assuré décédé (salarié ou fonctionnaire). Elle est versée, si certaines conditions sont remplies, au conjoint survivant et éventuel(le)s ex-conjoint(e)s.

La réversion est plus ou moins importante selon les régimes et induit le respect de certains critères.

Régimes de base des salariés, des artisans et commerçants, ou des professions libérales :

2 conditions : ne pas être âgé de moins de 55 ans et de ne pas dépasser un plafond annuel de ressources

Le conjoint survivant doit être âgé de plus de 55 ans et ne pas dépasser le plafond de ressources annuel fixé en 2014 à 19.822 €. Dès lors, il/elle pourra prétendre à 54% de la pension du conjoint décédé.

 Régimes complémentaires :

 

Salariés Le conjoint survivant et/ou l’ex-conjoint, non remarié uniquement, reçoit 60% de la pension sans conditions de ressources. Toutefois, il doit être âgé :(i) ARRCO : d’au moins 55 ans,(ii) AGIRC : d’au moins 60 ans.
Artisans et commerçants Le conjoint survivant et/ou l’ex-conjoint, non remarié uniquement, reçoit 60% de le pension à condition de ne pas dépasser un plafond de ressources fixé à 75 096 € en 2014. Toutefois il devra être âgé d’au moins 55 ans au moment de la demande de la pension de réversion BIEN que le versement n’intervienne qu’à partir de 60 ans !
Professions libérales Les règles différent selon les professions.En général, la pension de réversion est de 60% à condition de ne pas être remarié et d’être âgé d’au moins 60 ans.Le versement de la pension de réversion n’est pas conditionnée à un plafond de ressources.

 

Remarque pratique : lorsque la pension de réversion doit être partagée entre le conjoint survivant et l’ex-conjoint, le partage se fait au prorata de la durée de chacun des mariages. Attention, le partenaire du PACS ou le concubin ne peut prétendre au partage.

le partenaire du PACS ou le concubin ne peut prétendre au partage de la pension de réversion !

Dès lors, tant d’un point de vue protection de son partenaire ou concubin, que de compléments de revenus, des dispositions doivent être prises, notamment si ce dernier n’a pas cotisé !

Laurent Lhermenier

Après une dizaine d’années de consulting dans les services financiers, Laurent s’oriente vers la gestion patrimoniale. Devant la difficulté à accéder à une information claire et pertinente, il décide de créer Le Blog Patrimonial pour partager et échanger autour de la gestion patrimoniale.

Laurent est notamment diplômé du D.U. de Clermont-Ferrand (Expert en Gestion de Patrimoine) et du CESA MMP H.E.C

« »