Les dispositions testamentaires contenues dans notre testament peuvent concerner tout ou partie de nos biens.

une totale liberté quant à l’ampleur de nos largesses

Nous disposons ainsi d’une totale liberté quant à l’ampleur de nos largesses : nous pouvons consentir 3 natures de legs.

(i) leg universel : nous donnerons à une ou plusieurs personnes l’universalité de nos biens notre décès. Le légataire universel aura donc pour vocation à recevoir l’universalité de la succession, c’est-à-dire TOUTE LA SUCCESSION.

(ii) légataire à titre universel : il aura vocation à recueillir une quote-part de nos biens : par exemple une fraction de tous les biens successoraux (le 1/4 de la succession, le tiers…) ; toute une catégorie de bien (les immeubles, les meubles…) ; l’usufruit de tout ou partie des biens.

(iii) leg particulier : a pour objet à recueillir un ou plusieurs biens déterminés, par exemple un certain immeuble, une somme d’argent.

Nous resterons toutefois vigilant à ce que ces libéralités n’excédent pas les droits à réserve des héritiers !

Remarque pratique :

Il est impossible de déshériter un enfant : chaque enfant bénéficie d’une « part réservataire » du patrimoine du défunt. Le montant de cette « part réservataire » dépendra du nombre d’enfants. Le solde, appelé « quotité disponible », est la fraction des biens qu’il est possible de donner, léguer à qui nous le souhaitons. En l’absence de telles libéralités (donation, legs…), ce solde se retrouve partagé entre vos enfants.

Parts réservataires

 

 

Laurent Lhermenier

Après une dizaine d’années de consulting dans les services financiers, Laurent s’oriente vers la gestion patrimoniale. Devant la difficulté à accéder à une information claire et pertinente, il décide de créer Le Blog Patrimonial pour partager et échanger autour de la gestion patrimoniale.

Laurent est notamment diplômé du D.U. de Clermont-Ferrand (Expert en Gestion de Patrimoine) et du CESA MMP H.E.C